Jérémie Legros (Amhanda) : " Je ne voulais pas faire du handball "

01/06/2019

Jérémie Legros s'apprête à livrer, ce soir, le dernier match de la saison, au gymnase du Puiseaux, face à Saint-Avertin. Le joueur-entraîneur d'Amhanda, le club masculin de l'agglomération montargoise, affiche sa satisfaction au sortir de cette saison qui verra son équipe finir son parcours à la 3e position en honneur régional. Portrait.

 

C'est à Sully-sur-Loire que tout commence. À l'âge de 12 ans. " On m'a demandé de faire du handball à l'école. Je ne voulais pas ". Mais l'éducateur de Jérémie insiste. " Il a été voir mon père pour lui expliquer que j'étais fait pour faire du handball. Il a sûrement détecté quelque chose en moi...". Jérémie finit par céder. " Et je suis tombé amoureux de ce sport. J'ai trouvé un club familial et convivial à Sully. J'ai vite apprécié...", dit-il. Le jeune homme passe par les catégories jeunes. Il finira chez les seniors. À l'âge de...16 ans. En championnat de N3. La cadence fut intense : entraînement avec l'équipe première, un autre avec la réserve et un dernier avec les moins de 18 ans. " Je commençais à me projeter vers l'avenir. Je rêvais. C'était la jeunesse...", sourit-il. Jérémie Legros grandit. Sa passion pour le handball, aussi. " J'ai fourni une saison pleine en N3. J'avais 18 ans. Parallèlement, j'aidais l'entraîneur des -12 ans ", raconte-t-il. Le jeune de 18 ans passe sa première formation d'entraîner animateur de handball. " J'ai trouvé ma vocation dans ce sport ", explique Jérémie. Après le baccalauréat, le natif de Châtillon-sur-Seine (Aube), parallèlement joueur en N3 sous les couleurs de Sully, se consacrera à ses études pour obtenir deux BPJEPS (sports collectifs et aptitudes physiques pour tous). Une blessure forcera par ailleurs Jérémie à un arrêt momentané. Mais il poursuit sa formation. Et il dirigera l'équipe réserve en Excellence régionale. À l'âge de 23 ans, Jérémie Legros obtient ses diplômes. Il décide alors de changer d'air. Direction Bressuire (Deux-Sèvres). " Le projet était d'aider ce club à se reconstruire en championnat départemental. J'étais joueur-entraîneur et coordinateur sportif ". L'expérience dure trois ans. 

 

" Je voulais retrouver ma famille à Montargis "

 

Le Montargois, où habite sa famille, lui manque. Jérémie prend la décision de quitter les Deux-Sèvres. " Sur le plan sportif, je voulais retrouver un niveau au-dessus et travailler avec des entraîneurs qualifiés comme Joël Recoules (entraîneur à l'USMM)...", explique Jérémie. Il rejoint Amhanda à l'âge de 26 ans. Depuis, tout va bien. En quatre ans de parcours sous le maillot du club masculin de l'agglomération montargoise, celui qui évolue au poste de demi-centre reste sur une montée et une descente. Lors de la saison 2017-2018, Jérémie subit une méchante blessure l'éloignant plus de deux mois des terrains. Amhanda chute en honneur régional. Pour la saison 2018-2019 qui se terminera ce samedi soir, Jérémie se dit plutôt " satisfait de son groupe composé de bande de copains...". Les Montargois restent sur une série de dix victoires. Ce beau parcours se termine à Sully. Amhanda loupe sa montée en Excellence régionale. " Ce n'était pas notre objectif ", précise-t-il. La formation locale vise la montée lors du prochain exercice. " J'aurai l'opportunité de garder l'ensemble de mes joueurs. Je récupérerai aussi quelques jeunes ", annonce le joueur-entraîneur, salarié au club d'Amhanda. L'homme de 30 ans, qui convolera en justes noces en septembre prochain, n'arrête pas de déclarer sa flamme pour son sport. Pourtant : " Je ne voulais pas faire du handball...". C'est fait ! 

 

Pratique. Ce soir, à 20h45, au gymnase du Puiseaux, à Montargis. Honneur régional :  Amhanda - Saint-Avertin. 

Partager sur Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload

En savoir plus sur le c onnecté.fr