Hassan Khalid (USMM) et Mathieu Baudenon (Cepoy), une vie dans la...cage !

08/05/2019

Hassan Khalid et Mathieu Baudenon respectivement gardiens de la réserve de l'USM Montargis et de Cepoy disputeront cet après-midi les demi-finales de la Coupe Sauvageau. L'USMM accueillera Loges et Forêt quand les Cepoyens rendront visite à Chaingy. Sur les traces des deux gardiens de but. Portraits. 

 

Si Hassan Khalid est aligné cet après-midi en demi-finale de Coupe Sauvageau face à Loges et Forêt, il dépassera la barre de 400 matches à son compteur. Le gardien de la réserve de l'USM Montargis, en D1 départementale, a pratiquement goûté à toutes les " sauces " des clubs du Gâtinais.

 

Hassan voit le jour le 5 novembre 1986, à Montargis. Enfant, il tape dans ses premiers ballons au pied des immeubles du quartier Gué aux Biches, à Châlette. Ses débuts dans le football s'amorcent du côté de l'US Cepoy. " J'avais 7 ans. Au départ, je n'étais pas censé être gardien de but. J'ai remplacé David Rocha, et c'est parti de là...". Hassan Khalid ne quittera jamais...sa cage. Au bout de trois ans à Cepoy, il rejoint les U11 de l'US Turcs. Deux ans plus tard, il s'engage avec les U15 nationaux des J3 Amilly sous la houlette de Jean-Christophe Cseké. À Amilly il va gravir les échelons. Il se retrouve chez les U17 en DH entraînés par le duo Alain Blaser et Franck Lepage. Au sortir de sa troisième année amilloise, la carrière de Hassan connaîtra un nouvel élan. Direction les seniors de l'US Turcs Châlette en D1 départementale, à l'été 2004. " Je n'avais que 17 ans. Cette expérience m'a vacciné. J'ai découvert l'ambiance chez les seniors ", informe-t-il. L'US Turcs Châlette est rétrogradée suite à une décision disciplinaire. Il retourne à Amilly. Là, il se retrouve en équipe 3, en D3 départementale. " J'ai vécu une saison catastrophique...", se rappelle-t-il. Contacté par Emmanuel Duran, il se dirige vers l'US Châlette. " J'ai réussi une bonne saison en D2. On avait raté la montée de peu ".

 

Viendra l'été 2007. Hassan Khalid choisit les rangs de l'USM Montargis. Et ce, sous la direction du trio : Joël Dubois, Denis Duverger et Alain Delas. " On a vécu une saison formidable en DHR. La réserve avait réussi la montée en D1. On a remporté la Coupe du Loiret contre le FCO Saint-Jean-de-la-Ruelle (2-1), en 2008 ", se satisfait Hassan. Celui-ci quitte l'USMM à l'issue de sa sixième année. " Je remercie Joël Dubois qui m'avait donné l'opportunité d'avoir un temps de jeu ", lance-t-il. Et c'est à l'US Châlette qu'il pose ses valises à l'été 2013. Là, ce fut " l'échec personnel ". Parce que le règlement impose à Hassan " une année blanche " suite à une anomalie de mutation. " C'était long. J'avais hâte de reprendre...". Sa carrière se poursuit du côté de l'ES Gâtinaise (2014). Ce fut sous les commandes de Maxime Truffy et de Frédéric Deverchin. Bilan : champion de promotion d'honneur (PH) et 1/4 de finale de Coupe du Centre. " Lors de la deuxième année (DHR), on tenait la montée jusqu'en avril. J'ai fais une grosse erreur face à Amilly. Ça a fait mal au groupe...".

 

Le gardien Hassan Khalid quitte l'Entente Gatinaise en direction des J3, en DHR et D1 (2016). " Cette année-là, je fais une bourde qui m'a coûté ma place en équipe première, pour la saison suivante...", dit-il. Mais il reste à Amilly pour évoluer en réserve en D1 entraînée par Anis Chaib puis Joël Brun. Résultat : une montée en R3. À l'été 2018, il prend la direction de Sully. Mais Hassan est victime d'un accident de la route. " Ma mère ne voulait plus que je prenne la route de Sully...", sourit-il. Janvier 2019 : direction la réserve de l'USMM. Où il évolue à présent. Aujourd'hui, Hassan Khalid, 33 ans en novembre prochain, peut être fier de son bilan : Coupe du Loiret (2008, USMM), Coupe Sauvageau (Amilly, 2018), champion de DHR (USMM en 2008, J3 en 2017), champion de R3 (ESG, 2015) et champion de D1 (Amilly, 2018). Au total, Hassan Khalid aura disputé 400 matches de sa carrière chez les seniors. Et ce n'est pas fini...

 

Mathieu Baudenon le revenant

 

Lui, c'est un revenant dans le monde du football. Le gardien de 27 ans, né à Montargis, débute sa carrière du côté du FC Mandorais. " J'avais 5 ans...", précise-t-il. Mais sa vie footballistique se poursuit sur le terrain de l'US Cepoy. Mathieu n'a que 8 ans. " J'ai fais mon chemin. J'ai eu un parcours ordinaire...", concède-t-il. Sauf que, à 21 ans, le portier cepoyen est frappé par une blessure au genou qui l'éloignera très longtemps des terrains. " J'ai coupé pendant une période de sept ans. Ça m'a permis de souffler et de m'occuper de ma vie professionnelle et personnelle...". Mais l'adrénaline pour le football ne " meurt " pas pour autant. Mathieu Baudenon décide de reprendre du service. " Oui, ça m'a manqué. Je me suis posé des questions. Je me suis dit pourquoi pas...".

 

Mathieu est donc de retour en février dernier. " C'est difficile de retrouver un bon niveau après une coupure de sept ans. Mon but était de retrouver du plaisir sur les terrains. Je voulais aider cette équipe. La motivation était là...", jure-t-il. L'USC Cepoy négociera donc aujourd'hui, à 15 heures, la demi-finale de la Coupe Sauvageau. Ce sera sur le terrain de la formation de Chaingy, le très puissant leader en D1 départementale. " On sait que ce match va être compliqué. Chaingy est une très bonne équipe. Mais on n'a pas à rougir de notre parcours. On n'a pas dit notre dernier mot. On jouera à l'aise, sans pression ", promet Mathieu Baudenon. Le gardien de but de Cepoy souhaite que ses coéquipiers se montrent plus opportunistes devant le but adverse. " On a une bonne équipe. Il faudra juste que l'on parvienne à être moins gentils sur le terrain...". Les Cepoyens qui évoluent en D2 départementale doivent ensuite se concentrer sur le maintien en championnat (9e, 24 points). 

 

 

Partager sur Facebook
Share on Twitter
Please reload

PUBLICITÉ

Capture d’écran 2020-09-22 à 15.33.20.
Capture d’écran 2020-09-25 à 08.42.57.
FLP 45.jpg
Capture d’écran 2020-09-14 à 11.36.55.
Please reload

En savoir plus sur lec onnecté.fr