En savoir plus sur lec onnecté.fr

Thomas Da Silva (J3 Amilly) : " Une Coupe du Loiret ne se refuserait pas..."

01/05/2019

La réserve des J3 Amilly (R3) se déplacera cet après-midi (15 heures) à Chaingy (D1) où elle tentera de composter son billet pour la finale de la Coupe du Loiret. Pour le capitaine Thomas Da Silva, " il n'est pas question de laisser filer cette opportunité ". Le meneur de jeu amillois de 22 ans en parle. Extrait.

 

Thomas, vous allez disputer aujourd'hui votre première demi-finale de Coupe du Loiret à titre personnel. Excitant ?

Oui, c'est excitant. Effectivement, c'est ma première demi-finale dans cette compétition. J'en ai déjà fait, mais c'était en jeunes. Je suis forcément motivé et déterminé. C'est également un challenge pour moi et pour toute l'équipe.

 

Votre carrière a débuté à Vitry-sur-Seine. Comment avez-vous ensuite atterri dans le Gâtinais ?

En effet, je suis né à Vitry-sur-Seine (94). J'ai commencé à jouer au football à l'âge de 3 ans. C'était au club de Vitry. J'y suis resté jusqu'à l'âge de 12 ans. Mes parents ont ensuite décidé de de déménager. On s'est installé à Douchy (Loiret). 

 

Et vous décidez immédiatement de vous inscrire au club de football de Saint-Germain-des-Prés...

Oui,  il fallait trouver un club dans le coin. Saint-Germain-des-Prés n'est pas loin de Douchy (10 km). J'avais 12 ans. J'ai joué dans ce club jusqu'en seniors. J'ai ensuite décidé de partir...

 

Pourquoi ?

Pour suivre mes études à la fac Orléans. J'avais 18 ans. Sur place, j'ai signé à l'Escale Orléans. J'y suis resté deux saisons. J'ai ensuite rejoint Saint-Jean-le-Blanc. Ça a duré une saison. 

 

Puis, direction les J3 Amilly en septembre dernier. Pourquoi ce club précisément ?

Pour plusieurs raisons. J'ai mon frère qui joue en jeunes dans ce club (U18). J'ai pas mal de connaissances qui m'avaient conseillé de signer, ici. Puis, il y a eu les discours d'Amine (Ennadi, entraîneur de l'équipe réserve en R3) et de Guillaume (Coquelin, coach de l'équipe première en N3). A vrai dire, je n'ai pas mis beaucoup de temps à prendre la décision de m'engager aux J3.

 

Comment jugez-vous votre parcours personnel cette saison ?

Je suis satisfait de mon travail. Je suis content de faire quelques apparitions en équipe première (N3). Je prends beaucoup de plaisir avec la réserve. Le coach (Ennadi) me fait confiance. Il m'a d'ailleurs confié le brassard de capitaine. C'est une responsabilité que j'assume. En championnat, l'équipe est deuxième au classement (R3, poule B). Notre objectif est d'aller chercher une montée en R2.

 

En attendant, cette après-midi, vous avez rendez-vous avec l'histoire en demi-finale de la Coupe du Loiret. Chaingy est un solide leader en D1 départementale. Comment abordez-vous cette rencontre ?

On est conscient de la difficulté de ce match. Chaingy pratique du beau football. L'écart de division ne veut rien dire (Chaingy évolue une division en-dessous). Nous avons notre mot à dire. Certes, le championnat reste notre priorité. Mais une Coupe ne se refuserait pas...

 

Et la finale aura lieu à Amilly le 2 juin prochain...

Ce serait dommage de ne pas se qualifier en finale pour la jouer devant notre public. 

 

Allez-vous rester Amillois la saison prochaine ?

J'aimerais bien y rester. Je me sens bien dans ce club. 

 

Pratique.

Demi-finale de Coupe du Loiret. Aujourd'hui, à 15 heures, stade Lucien-Grignoux, rue du Château d'Eau, à Chaingy :

Chaingy (D1) - Amilly (R3). Arbitre : M. Tetart. 

L'autre demi-finale opposera Saint-Pryvé (2) à Sully. 

 

 

 

Partager sur Facebook
Share on Twitter
Please reload

Votre publicité connectée ici !

Découvrez notre offre et nos services

LOGO leConnecte.fr
Please reload