• Lyes Baloul

Le derby Amilly - Montargis, seul vainqueur : l'organisation !


Le derby Amilly - Montargis (N3) qui s'est déroulé, hier, au stade Georges-Clériceau, aura été plus particulièrement marquant pour une simple raison : l'organisation.

Chapeau ! Tel un club professionnel ! Amilly a en effet mis les petits plats dans les grands à l'occasion de ce derby 100% gâtinais. Ça commence dès l'arrivée devant l'entrée du stade Georges-Clériceau.

14 heures : Au moins cinq bénévoles, conduits par l'incontournable Jean-Pierre Chevallier, accueillent les premiers supporters. Et le ton est vite donné avec la distribution d'un flyer dépliant orné par du vert, les couleurs du club amillois. On peut y lire la présentation de cette rencontre de la 21e journée de National 3 : noms des officiels, classement, programme du jour, prochaine journée. On y trouve également les noms des meilleurs buteurs des J3, les joueurs blessés, les stats et la probable composition d'Amilly face à Montargis. Et ce n'est pas tout : ce dépliant (format A5, 2 pages recto-verso) contient à juste titre un portrait d'honneur de l'attaquant Amine Ennadi. Fête de Pâques oblige : chaque flyer est livré avec une petite barquette au chocolat !

14h30 : La tribune du stade Georges-Clériceau affiche les premiers indices de ce derby. Ça se remplit au fil des minutes...La buvette du club ne désemplit pas. Ça boit, ça discute...Ça rit, ça taquine...D'anciens Amillois et Montargois refont l'histoire.

14h40 : Véronique Perles, dynamique visage dans l'organisation au sein des J3, peaufine les derniers réglages avant le coup d'envoi. Elle distille les dernières consignes aux jeunes ramasseurs de balles.

14h45 : Le speaker annonce les compositions.

14h50 : La tribune du stade Georges-Clériceau est pleine comme un œuf. Il y a environ 550 supporters. Les joueurs des deux équipes rejoignent les vestiaires. Concentration maximale. Petits regards vers le public.

14h55 : Les deux équipes apparaissent dans le tunnel du stade. Ils feront leur entrée avec des jeunes amillois.

14h56 : Olivier Roulland (Amilly) et Damien Lubac (Montargis) s'approchent de la pelouse. Les deux présidents discutent depuis un bout de temps. Quelle belle image !

14h58 : Le décompte est lancé : 5.4.3.2.1, c'est parti, les deux équipes font leur apparition sur le terrain accompagnés de 27 jeunes des J3 (de U8 à U13). Petite photo commune entre les deux équipes. Symbolique ! Les 10 ramasseurs de balles sont en place.

15h02 : Le coup d'envoi de ce Amilly - Montargis est donné par Maxime Messier, l'arbitre de la rencontre.

15h15 : Les premières occasions de ce match arrivent enfin. Le public amillois et celui de Montargis se réveillent.

15h30 : A défaut du beau jeu sur le terrain, le spectacle est plutôt dans la tribune. Ça chambre, ça rigole...Mais ça rouspète, aussi.

15h48 : C'est la mi-temps. Score : 0-0. La buvette est de nouveau prise d'assaut. Il faut être patient pour être servi. Le tout dans une ambiance bon enfant. Ça décortique la première période. " On n'a rien vu en terme de beau jeu ", commentent plusieurs supporters.

16h04 : Reprise de la deuxième manche.

16h21 : Buuuuuuut ! Ibrahim Coskun ouvre la marque pour Montargis (0-1). Le public de l'USMM est euphorique. Pas de réaction incorrecte de la part des fans d'Amilly.

16h26 : Penalty en faveur de l'USMM (main dans la surface). Mustapha Sarr ne se fait pas prier pour doubler la mise (0-2). Explosion de joie dans le camp usémiste. Les Amillois n'en reviennent pas.

16h40 : Le public d'Amilly pousse son équipe. Et ça marche puisque Ismaël Barrique réduit le score à huit minutes de la fin (1-2).

16h43 : Amilly passe tout près de l'égalisation. Frustration au sein du public.

16h54 : C'est terminé ! L'USM Montargis remporte le derby (1-2). Les joueurs rejoignent les supporters pour échanger... Les deux équipes se quittent avec le sourire. Olivier Roulland et Damien Lubac poursuivent leur conversation. Le tout dans une sportivité exemplaire. Amilly mérite la note de 10/10. Largement !

En savoir plus sur le c onnecté.fr