Équitation - Thelma Lefèvre, une cavalière qui promet !


Elle s'appelle Thelma Lefèvre. Elle est seulement âgée de 10 ans. Sa passion : l'équitation. La jeune fille de Mignères est licenciée au Centre d'Equestre des Denizons, près de Bellegarde. La cavalière gâtinaise fait preuve d'une implacable maturité. Portrait.


Tout a démarré lors d'un séjour en Camargue. "Elle avait 3 ans. Je l'ai emmenée en balade. Là, c'était vraiment le coup de foudre...", explique Mylène, sa maman. De retour dans le Gâtinais, les parents de Thelma vont aux renseignements. " On a cherché un club pour elle. On a opté, dans un premier temps, pour Amilly...". L'aventure fut de courte durée. Direction Le Chesnoy. " Elle commençait à découvrir le goût des compétitions...", note Mylène. Thelma avait, alors, 5 ans. " Elle finissait souvent en haut du classement. On voyait qu'elle progressait, qu'elle aimait ce qu'elle faisait...", ajoute-t-elle.

Le Centre Equestre des Denizons en 2019…

La progression de la jeune Thelma fut désormais incontestable. Elle intègre, en 2019, pour un stage le Centre Equestre des Denizons, situé à deux kilomètres de Bellegarde. " On lui a proposé de faire les championnats de France. C'était intéressant, à ses yeux. Elle voulait tellement évoluer...", estime sa maman. L'objectif de Thelma va bientôt aboutir. La jeune fille accompagne le club du Centre Equestre des Denizons aux France, dans la catégorie Equifun, discipline se basant sur des épreuves de maniabilités, de saut d'obstacles et d'adresse. Résultat : l'équipe benjamine (mixte) boucle la compétition à la deuxième marche du podium.

L'achat d'une ponette, un pas en avant…

Les parents de Thelma ont décidé d'offrir une ponette à leur fille. " C'était en 2019. On l'a achetée à Marseille...", confie Mylène, cette ancienne footballeuse, essentiellement à l'USM Montargis et aux J3 Amilly (ndlr : Dechambre). Et le père de la jeune cavalière n'est autre que Eric Lefèvre, l'actuel entraîneur de football de la réserve amilloise (R3). " Cette ponette, c'est un challenge. On l'avait à 4 ans...", détaille Mylène. Thelma en est ravie. " Je l'adore. Elle est à l'écoute. Mais il a fallu un peu de temps pour la faire travailler, l’habituer. On ne se connaissait pas trop...", glisse Thelma. Nom de sa nouvelle " amie " : " Frizi Pazi d'La Byche ". " Le cheval est un animal gracieux...", estime-t-elle.

" Je veux devenir une cavalière pro et avoir mon propre centre équestre…"

Thelma Lefèvre n'a pas le moindre doute. " Je veux avoir mon propre centre équestre...", lance l'élève en CM2. Avant de préciser : " Ce sera pour assurer le débourrage et la valorisation des poneys...". Et pas que… Parce que la môme de 10 ans vise plus haut. Devenir une cavalière professionnelle. " L'équitation, c'est sa passion. Elle fait deux cours pas semaine. Et elle monte tous les soirs sur sa ponette...", souligne la maman de celle qui a engagé le concours de galop 4, épreuve lui facilitant l'enchaînement d'un parcours de deux obstacles. Au Mans, les 26, 27 et 28 novembre, la jeune Thelma a pris part à un concours de saut d'obstacles, sous le maillot du Centre Equestre des Denizons. Résultat : des podiums dans plusieurs catégories. " Thelma est passionnée, assidue pour son âge. On sent qu’il y a quelque chose d'intéressant chez elle. Monter tous les jours sur un poney, à cet âge-là, c'est vraiment rare...", estime Vanessa Gallet, coach au Centre Equestre des Denizons.

 

PUBLICITÉ