Éditorial - Un joli mois de mai ?